Edito 9: ne comptez pas trop sur PowerPoint

Powerpoint est dangereux parce qu’il crée chez nous l’illusion de comprendre et de contrôler la situation». Quand j’ai lu dans The New York Times cette déclaration du Général Stanley Mac Chrystal, en Afghanistan, et pris connaissance du débat salvateur qui s’en est suivi sur le décalage de plus en plus grandissant entre «intelligence technique et communicationnelle» et «intelligence stratégique à l’écoute du réel», j’ai compris en partie l’origine de nos défaillances. Passons outre la connotation militaire sous-tendant la réflexion de départ et osons sa transplantation.

Edito 7: créativité et justice, pour mieux s'en sortir

Fertiliser la terre, capitaliser dessus sans exclure les «sans-terre». Prendre le risque de l’initiative et de l’entreprise, même là où l’on croit que le système est clos. Et moderniser le commerce sans le cadenasser, pour favoriser autant les «grands» que les «petits». Nous pouvons, par ces trois incitations/mises en garde, résumer les principaux enseignements de ce numéro de La revue Economia, comme nous pouvons nous en inspirer pour repenser les défis socioéconomiques de demain.

Edito 6: quels territoires pour la Diaspora ?

La diaspora est par définition dans l’entre-deux, voire trois (pays), mouvante, mais susceptible de trouver ancrage dans un territoire attrayant. Les territoires, eux (le terme est à entendre dans le sens de «régions et communes locales»), sont naturellement arrimés à l’Etat national, mais humainement et économiquement détachés de l’espace national. Ils dépendent en partie de transferts de migrants, permettant aux populations locales de s’en sortir, et d’aides de réseaux interurbains qui se tissent de plus en plus par-delà les Etats.

Edito 5: La classe moyenne en sauveur providentiel

L’appel pour la construction urgente d’une classe moyenne pourrait devenir une nouvelle doxa religieuse, censée en renforcer les corollaires, la démocratie et le libéralisme. Mais il a très peu de chances d’accéder à ce rang, faute de “chapelles” et surtout de lobbies pouvant plaider sa cause et drainer les fonds qui vont avec. Mais qu’est-ce qui fait renaître aujourd’hui la cause “classe moyenne” de ses cendres ? Le bon sens aiguisé par la crise dans les pays riches, et le sentiment d’aller dans le mur dans les pays qui s’en sortent à peine, le Maroc y compris.

Edito 4 : Quand le financier devient fatal

j’ai souvent été intimidé par la capacité des financiers à jongler avec les modèles, les fonds, les titres, les actifs et tutti quanti. Avant le déclenchement de la crise financière internationale, je me suis toujours demandé à quoi servaient les trillions de dollars qui dormaient dans des paradis fiscaux ou qui transitaient par des voies économiques impraticables si, en face, la pauvreté battait encore son plein et l’humanité n’investissait pas assez pour comprendre les phénomènes qui pourraient l’engloutir davantage, par pure ignorance.

Edito 3 : Les liens temporels de la légitimité

Argent et éthique, tel était le thème du colloque international organisé dernièrement à Rabat par le CESEM (Centre de recherche de HEM), en partenariat avec la fondation CDG. Il faut reconnaître que, lorsqu’on traite de la question de la morale ou de l’éthique, vient tout de suite à l’esprit l’un des domaines les plus concernés, à savoir l’argent, le capital. Légitimité du capital et sens de l’éthique, peut-on dire que l’un explique l’autre ?

Edito 1: Pour une nouvelle version d’Economia

Economia passe de la mensualité à une périodicité quadrimensuelle. Pourquoi une telle évolution ? La réponse à cette question suppose que l’on revienne quelque peu sur la genèse de cette publication. HEM, établissement d’enseignement supérieur en gestion, se devait et se doit toujours d’initier une importante activité de recherche à côté de sa raison d’être pédagogique. Les deux dimensions sont intimement liées, dans la mesure où la recherche nourrit de façon permanente le pédagogique.

Pages