Chaire Innovations Sociales des Entreprises

Présentation de la chaire

Genèse :

Depuis plusieurs années, le modèle capitalistique est sujet à questionnement quant à sa pérennité et son adéquation avec les enjeux socio-économiques et environnementaux que rencontrent les organisations. Economia s’est toujours inscrit dans ce mouvement en créant des espaces de dialogue, d’expressions, d’analyses et de proposition. C’est dans ce cadre qu’Economia a préfiguré les orientations de sa Chaire dédiée aux innovations sociales des entreprises.

Nous entendons par le concept « Innovations sociales » :

  • Les réponses innovantes à des besoins sociaux, sociétaux ou environnementaux mal satisfaits dans les conditions du marché ou dans les politiques publiques ;
  • Toute nouvelle approche génératrice de sens pour une organisation et d’impact positif pour la Société ;
  • Les dynamiques de co-construction avec les parties prenantes.

Ainsi, l’Innovation Sociale peut prendre plusieurs formes et aborder différentes thématiques : Entrepreneuriat Social, Diversité et Inclusion, CorporateShared Value, RSE, Ecologie industrielle, Economie Circulaire, Blue Economy, Management des parties prenantes, Faire trade… etc.

Mission :

Les travaux de la Chaire Innovation Sociales (IS) ont pour finalité de repenser les pratiques managériales au regard des différents équilibres et déséquilibres sociaux, sociétaux et politiques pouvant en résulter. En effet, elle se veut être un laboratoire de recherche académique et pédagogique à orientation managériale, qui a pour mission de « participer à la production de connaissances sur les innovations sociales ayant un sens pour les organisations et un impact positif sur la Société. » Cette mission se décline en trois orientations majeures :

  1.   Volet Recherche fondamentale et appliquée :ce volet comprend  la direction des travaux de recherche et Codirection de thèses de doctorat avec ancrage terrain dans des entreprises, 2) la contribution à la banque études de cas et 3)    l’organisation d’événements scientifiques.
  2. Volet Enseignement :Il s’agit du développement d’une pédagogie par le sense-making et à terme, avec la révision des programmes académiques encours et le lancement de nouveaux programme dont les socles se basent sur la performance économique jumelée à la performece sociale et sociétale.
  3. Volet Managérial : La Chaire se veut un vivier d’expertises, susceptibles de développer de la formation continue, du consulting académique, de la production d’indicateurs et l’incubation de projets innovants.                        
Axes de travail :

Partant d’une multitude de configurations possibles entre chercheurs et managers, la Chaire Innovations Sociales se focalise sur 4 axes de travail :

  • Le laboratoire des Innovations Sociales :

Il s’agit d’un espace de créativité qui met dans un exercice commun, les défis socio-économiques rencontrés par les organisations, les compétences des entrepreneurs et les savoirs des chercheurs pour analyser, comprendre et/ou concevoir des solutions managériales ad hoc.

  • L’espace d’échange IS :

La Chaire IS participe à la dynamique de partage des savoirs en créant un dispositif spécifique dans lequel se côtoient plusieurs parties prenantes dans les innovations sociales. Cette configuration d’échange porte les deux particularités suivantes : d’un côté, les chercheurs se doivent de vulgariser les apports théoriques aux managers ; de l’autre côté, ces derniers sont appelés à penser leurs réalités organisationnelles en considérant des références académiques capables de leur apporter un regard neuf et une certaine crédibilité scientifique.

  • L’offre pédagogique :

Consciente du rôle de l’entreprise dans la formation des futurs managers, la Chaire IS propose une pédagogie orientée vers l’entreprise, dans laquelle les concepts d’Innovations Sociales et de Sense-making sont introduits dans les programmesacadémiques.

  • L’observatoire des Innovations Sociales :

Afin de renforcer ses acquis académiques et scientifiques, la Chaire IS se dote d’un observatoire dont la mission est de mener des études conceptuelles et empiriques sur les thématiques qui intéressent les managers et les chercheurs.

Ces axes de travail sont le résultat d’un dialogue multi-parties prenantes dans le cadre d’un processus de co-construction, auquel ont été invités des experts en développement durable, RSE, entrepreneuriat social et autres.

Partenaires :

Lydec; CDG; Tampere University; HEC Liège

Projet en cours :
  • Casablanca CityLab
  • Etude de l’impact socio-économique et du rôle de la CDG au développement du Maroc

  • Un projet de coopération avec Tampere University est signé avec ECONOMIA pour une durée de 3 ans allant de 2019 à 2022

 

Chaire Innovations Sociales des Entreprises

Présentation de la chaire

Genèse :

Depuis plusieurs années, le modèle capitalistique est sujet à questionnement quant à sa pérennité et son adéquation avec les enjeux socio-économiques et environnementaux que rencontrent les organisations. Economia s’est toujours inscrit dans ce mouvement en créant des espaces de dialogue, d’expressions, d’analyses et de proposition. C’est dans ce cadre qu’Economia a préfiguré les orientations de sa Chaire dédiée aux innovations sociales des entreprises.

Nous entendons par le concept « Innovations sociales » :

  • Les réponses innovantes à des besoins sociaux, sociétaux ou environnementaux mal satisfaits dans les conditions du marché ou dans les politiques publiques ;
  • Toute nouvelle approche génératrice de sens pour une organisation et d’impact positif pour la Société ;
  • Les dynamiques de co-construction avec les parties prenantes.

Ainsi, l’Innovation Sociale peut prendre plusieurs formes et aborder différentes thématiques : Entrepreneuriat Social, Diversité et Inclusion, CorporateShared Value, RSE, Ecologie industrielle, Economie Circulaire, Blue Economy, Management des parties prenantes, Faire trade… etc.

Mission :

Les travaux de la Chaire Innovation Sociales (IS) ont pour finalité de repenser les pratiques managériales au regard des différents équilibres et déséquilibres sociaux, sociétaux et politiques pouvant en résulter. En effet, elle se veut être un laboratoire de recherche académique et pédagogique à orientation managériale, qui a pour mission de « participer à la production de connaissances sur les innovations sociales ayant un sens pour les organisations et un impact positif sur la Société. » Cette mission se décline en trois orientations majeures :

  1.   Volet Recherche fondamentale et appliquée :ce volet comprend  la direction des travaux de recherche et Codirection de thèses de doctorat avec ancrage terrain dans des entreprises, 2) la contribution à la banque études de cas et 3)    l’organisation d’événements scientifiques.
  2. Volet Enseignement :Il s’agit du développement d’une pédagogie par le sense-making et à terme, avec la révision des programmes académiques encours et le lancement de nouveaux programme dont les socles se basent sur la performance économique jumelée à la performece sociale et sociétale.
  3. Volet Managérial : La Chaire se veut un vivier d’expertises, susceptibles de développer de la formation continue, du consulting académique, de la production d’indicateurs et l’incubation de projets innovants.                        
Axes de travail :

Partant d’une multitude de configurations possibles entre chercheurs et managers, la Chaire Innovations Sociales se focalise sur 4 axes de travail :

  • Le laboratoire des Innovations Sociales :

Il s’agit d’un espace de créativité qui met dans un exercice commun, les défis socio-économiques rencontrés par les organisations, les compétences des entrepreneurs et les savoirs des chercheurs pour analyser, comprendre et/ou concevoir des solutions managériales ad hoc.

  • L’espace d’échange IS :

La Chaire IS participe à la dynamique de partage des savoirs en créant un dispositif spécifique dans lequel se côtoient plusieurs parties prenantes dans les innovations sociales. Cette configuration d’échange porte les deux particularités suivantes : d’un côté, les chercheurs se doivent de vulgariser les apports théoriques aux managers ; de l’autre côté, ces derniers sont appelés à penser leurs réalités organisationnelles en considérant des références académiques capables de leur apporter un regard neuf et une certaine crédibilité scientifique.

  • L’offre pédagogique :

Consciente du rôle de l’entreprise dans la formation des futurs managers, la Chaire IS propose une pédagogie orientée vers l’entreprise, dans laquelle les concepts d’Innovations Sociales et de Sense-making sont introduits dans les programmesacadémiques.

  • L’observatoire des Innovations Sociales :

Afin de renforcer ses acquis académiques et scientifiques, la Chaire IS se dote d’un observatoire dont la mission est de mener des études conceptuelles et empiriques sur les thématiques qui intéressent les managers et les chercheurs.

Ces axes de travail sont le résultat d’un dialogue multi-parties prenantes dans le cadre d’un processus de co-construction, auquel ont été invités des experts en développement durable, RSE, entrepreneuriat social et autres.

Partenaires :

Lydec; CDG; Tampere University; HEC Liège

Projet en cours :
  • Casablanca CityLab
  • Etude de l’impact socio-économique et du rôle de la CDG au développement du Maroc

  • Un projet de coopération avec Tampere University est signé avec ECONOMIA pour une durée de 3 ans allant de 2019 à 2022