Les Intentions Entrepreneuriales à l’étude

L’édition 2016 de « Global University Entrepreneurial Spirit’s Survey[1] » vient d’être publiée et couvre cette année 50 pays à travers le monde, dont le Maroc (données collectées par une équipe de l’université Abdelmalek Essaâdi à Tanger et Tetouan). Cette étude est réalisée auprès d’étudiants universitaires et est destinée à identifier, comprendre et analyser leurs intentions entrepreneuriales, c’est-à-dire leur volonté de créer leur propre entreprise à l’issue de leurs études.

COP22 face au greenwashing : le mensonge vert

Alors que la COP22 démarre aujourd’hui à Marrakech, je remarque dans les nombreuses artères de la ville différents panneaux publicitaires d’entreprises privées faisant, de manière vague et dénuée de toute preuve ou d’actions concrètes, la promotion de la nature et de l’environnement avec des slogans et des logos bien mis en évidence. A non pas douter, ce n’est pas seulement le « temps de l’action » comme le veut le slogan, mais également et toujours le « temps de la communication » qui peut se solder en « temps de manipulation ».

Les femmes invisibles

La journée internationale de la fille (le 11 octobre) nous rappelle, si c’est nécessaire, que la situation des filles dans le monde est encore fragile et que l’accès à l’éducation, l’emploi ou les postes de direction reste très inégal.

Cela m’a amené à réfléchir au rôle des femmes dans nos entreprises familiales. Et là, comme ailleurs, la marge de progression est significative.

Digressions sur la communication électorale

Ecrire, la veille du scrutin, sur des élections ne sert à rien. Les choix sont faits. Les têtes sont saturées. Les chemins sont pavés de feuilles volantes. Le ras-le-bol de tous ceux qui désespèrent est à son apogée.  Et puis, ce n’est ni le temps des bilans ni même celui des pronostics. Personne n’a assez de données ni même de prévisions étayées pour s’y aventurer. Et pourtant, en suivant quelques tendances médiatiques, je me suis dit que cela valait le coup de les mettre côte à côte.

Est-ce la fin de la dé-formation professionnelle au Maroc ?

La question de l’emploi comporte naturellement une composante relative aux politiques d’apprentissage et de formation professionnelle. Des postes d’emploi sont souvent disponibles pour des gens qualifiés en possession d’aptitudes et capacités précises. Une condition valable localement, au niveau d’une région donnée ou ailleurs à travers le village planétaire.

 

Appauvrissement de l’apprentissage et élimination de la formation