Contemporanéité des concepts de Fatéma Mernissi: Temps

La lutte contre le virus se déroule dans une sphère d’incertitude temporelle où les individus et les groupes sont inégalement exposés aux risques de contamination. Une réadaptation du temps des musulmans au temps « universel » s’impose en vue de prévenir les effets néfastes du virus sur le présent et le futur, et d’en finir avec le temps des attentes des réalisations de l’Autre. Car si le temps est géographiquement déterminé, il est aussi véhiculé par l’économie et la technologie.

Contemporanéité des concepts de Fatéma Mernissi: COWBOY ou SINDBAD ?

Parmi les nombreux et pertinents concepts, tissés et mis en place par Fatema Mernissi dans son œuvre, comment celui de Cowboy et du Sindibad peut-il éclairer l’analyste, l’observateur ou le simple  citoyen sur les  phénomènes sociaux, les manières de les vivre et de vivre avec selon la représentation du monde que l’on se fait ? Et plus particulièrement en ces temps de pandémie et de confinement qui constitue une ‘première’ pour nos sociétés modernes, donc une sorte de laboratoire à ciel ouvert.

Contemporanéité des concepts de Fatéma Mernissi Harem et confinement : La liberté sous confinement

Dans ce papier qui s’inspire de la contemporanéité des concepts et de l’esprit sociologique de Fatéma Mernissi et de l’impact du confinement sur l’individu et sur la société, nous vous proposons cette réflexion sur le concept de la liberté, suivie de résonances - de trois chercheurs, un artiste, une journaliste, une avocate et un critique de cinéma – que nous avons sollicité pour réagir, commenter, prolonger le texte initial.

Contemporanéité des concepts de Fatéma Mernissi : L’islam cosmique

Ceci est une brève réflexion sur le concept d’Islam cosmique selon Fatéma Mernissi. Essayer de comprendre cette expression qu’elle évoquait de manière parcellaire et comme projet de livre inachevé, c’est s’aventurer dans l’insaisissable univers de Fatéma. Que voulait-elle dire au juste par cosmos ? Nulle réponse ne pourra être définitive et c’est justement cette multitude de définitions et d’approches de l’islam qui font l’originalité de ce concept…infini à l’image du cosmos.

Activités informelles et crise sanitaire

A l’instar de nombreux pays en développement, la crise sanitaire en cours n’a pas manqué de mettre à genoux de larges pans des populations et de l’économie marocaine.  Pour empêcher la propagation du coronavirus, le Maroc a imposé un confinement à la population. Les actifs du secteur informel et les salariés non protégés sont parmi les catégories qui en ont le plus pâtit.

La contemporanéité des concepts de Fatéma Mernissi : Harem & Confinement

En cette période de confinement, les concepts de Fatéma Mernissi ont des choses à nous dire. Le monde se retrouve enfermé dans un espace clos et contraint à la réclusion. Comme dans un « harem », nous avons besoin d’une permission pour entrer et sortir. Mais, quand Mernissi, au-delà de la dimension spatiale, a étendu le sens du « harem » au monde immatériel et intangible, elle lui a assuré une place durable dans l’expérience de l’enfermement.

Entrepreneurs et si on tenait compte du système familial ? le cas du Maroc comme révélateur

Les études sur les entrepreneurs, ce qu’ils sont et ce qu’ils font, ont à maintes reprises mis en évidence le fait que ces femmes ou ces hommes développent leur vision en se référant, de manière consciente ou non d’ailleurs,tant à un cadre culturel que spatial et social. Dans ce cadre, la dimension familiale et, en particulier, les comportements des parents ou les modes d’éducation ont été mobilisés pour tenter d’expliquer les échecs ou succès des entrepreneurs naissants.

Lecture et commentaires rapport de la Banque mondiale sur le “Diagnostic systématique pays”

Ce rapport intervient dans un contexte de débat national sur la soutenabilité du modèle de développement marocain et après la publication d’une série de rapports qui se partagent de manière générale les mêmes constats. Il intervient donc dans un contexte où le gouvernement marocain est appelé à « reconsidérer » le modèle de développement Jugé aujourd’hui incapable de répondre aux besoins croissants des marocains en termes d’emplois décents, d’accès aux services de santé et d’enseignement de qualité, d’administration, de réduction de manière perceptible les inégalités sociales et territoriales et à réaliser une certaine justice sociale.

Quelle justice organisationnelle en entreprise ?

Ailleurs, la recherche se développe de plus en plus pour mieux cerner les problématiques de justice, de redistribution et, notamment, d’équité dans les organisations, et ce, à l’heure où l’on aspire collectivement à l’épanouissement, à l’égalité des chances, ou encore au sacre de la responsabilité sociale et sociétale. Chez nous, ce terrain est presque vierge ; des études gagneraient à être menées auprès des entreprises marocaines. 

Pages