M'brouka: une coopérative à l'image des grands

M'brouka: une coopérative à l'image des grands

Coopérative de producteurs d’agrumes, M’BROUKA a servi de modèle aux rédacteurs du plan Maroc-vert. Elle a commencé avec une seule station, elle regroupe aujourd’hui 70 producteurs et Agri Souss réunit 11 stations de conditionnement d’agrumes et de primeurs, soit 170 producteurs du Souss. Détour par Agadir pour comprendre leur processus de professionnalisation.

Partager ce contenu

 Classe moyennes : inversion des mythes

Classe moyennes : inversion des mythes

Le mythe des classes moyennes est perçu en mythe de l’avènement de la modernité- une modernité toujours en perspective-toujours en décalage avec une tradition résistante, réactive. Des entretiens menés auprès de prescripteurs de cette classe, et une analyse lexicale des thèmes et valeurs qu’ils ont exprimés, l’article dégage les contours symboliques de celle-ci et les profils de ses composantes.

Partager ce contenu

Femmes entrepreneurs, la variable inconnue

Femmes entrepreneurs, la variable inconnue

Par delà l’image reluisante, médiatisée et très prisée de la femme entrepreneur, la réalité économique sur le terrain est plus nuancée. A partir d’une recherche empirique et de rapports traitant partiellement de la question, cet article explique que la faible part des femmes dans l’entrepreneuriat est due à la dévalorisation de leur présence dans l’ensemble de la sphère productive et économique.

Partager ce contenu

Plus un sablier qu’une montgolfière

Plus un sablier qu’une montgolfière

Qui appartient à la classe moyenne?Partant d’indicateurs de comportement, de revenus et de consommation, on tentera de cerner les contours exigus de cette catégorie. Puisant dans le milieu des cadres moyens et des fonctionnaires, à revenu et statut égal, l’appartenance dépendra de la situation du conjoint, du nombre d’enfants, du poids des dépendances familiales, du lieu de résidence, et de rentes.

Partager ce contenu

D’une génération à l’autre dans le Souss

D’une génération à l’autre dans le Souss

Entre la génération des pionniers et leur descendance appelée à prendre la relève dans un contexte de rude concurrence, comment se perpétuent les entreprises familiales dans le Souss ? A partir d’un travail sur la sociologie des organisations, une connaissance fine des sagas de familles et une observation de l’évolution sur la durée des structures, ce papier retrace les mutations générationnelles.

Partager ce contenu

Marrakech, Ryadland

Marrakech, Ryadland

Marrakech accueille une population étrangère peu nombreuse mais fort visible, symbole d’une mondialisation par le haut, et tire donc une grande partie de son dynamisme économique et social du rapport que la ville et ses citoyens entretiennent avec «l’étranger». Mais en réalité, il est plus facile d’énoncer ce qui est devenu quasiment un adage que de le démontrer… surtout à l’aide de preuves chiffrées.

Partager ce contenu

Comment l’état bloque les coopératives?

Comment l’état bloque les coopératives?

Spécialiste des questions coopératives au BIT Genève, Emmanuel Kamdem analyse le secteur coopératif au Maroc. Il pense que l’ingérence de l’Etat est un facteur de blocage de celui-ci. En Afrique, dit-il, on a mal compris ce qu’étaient les GIE. On a amené aux pauvres sur le continent ce concept destiné à résoudre les problèmes des grands groupes par la mutualisation d’un certain nombre de choses !

Partager ce contenu

La professionnalisation par le haut est elle pérenne?

La professionnalisation par le haut est elle pérenne?

Le projet arganier, aura été un véritable laboratoire pour structurer la filière et construire une démarche d’action de développement. En 2003, Elles étaient 27 coopératives généralistes et quelques acteurs privés à valoriser le produit à Casablanca, Meknès ou Séville. En 2010, elles étaient déjà 150 coopératives dans la filière. L’encadrement doit prendre la relève pour assurer la durabilité.

Partager ce contenu

Les coopératives, a peine de quoi suivre

Les coopératives, a peine de quoi suivre

La majorité des coopératives sont des petites structures réparties entre l’agroalimentaire et l’artisanat. Formellement liées au cadre juridique (tenue des assemblées générales, élections …), elles le respectent .La gestion en leur sein relève de l’informel. La commercialisation est le principal problème. Aidées à leur création, à la production et la commercialisation, les coopératives sont peu autonomes.

Partager ce contenu

Les coopératives : secteur sous perfusion au Maroc

Les coopératives : secteur sous perfusion au Maroc

350 000 adhérents pour moins de 7 000 coopératives : 0,03% de la population active. Mais des coopérateurs peu formés. Au Maroc, l’attitude des pouvoirs publics s’est traduite par la mainmise des administrations publiques sur ces entités. N’importe quel fonctionnaire, du caïd au délégué agricole pouvait demander les dossiers d’une coopérative. Histoire et état des lieux d’un secteur en mal d’autonomie.

Partager ce contenu

Pages