Le généricide des marques déposées

Le généricide des marques déposées

On savait les marques victimes de contrefaçon, de marchés parallèles, de détournements de logos et d’enseignes. On les découvre également victimes de généricide. Quand Kleenex, Frigidaire ou Carte Bleue deviennent non seulement des noms de marques mais des signifiants générique d’un produit, que se passe-t-il pour les entreprises derrière? Ce mal, bien diffus, Bernard Cova, spécialiste en marketing, nous le décrypte

Partager ce contenu