Investir en Afrique...quelles perspectives ?

Alors que l’Office des Changes a publié très récemment les statistiques des échanges extérieurs à fin février 2014, on note que le flux d’investissements directs à l’étranger s’est réduit de plus de 60% par rapport à la même période l’an passé. Pourtant, exception faite « d’opérations remarquables » ayant eu lieu en février 2013 dans le secteur de l’agroalimentaire (selon le rapport) les IDE sont en augmentation de plus de 18%.

Etat-Entrepreneurs étrangers, une relation enchantée

Etat-Entrepreneurs étrangers, une relation enchantée

Al infitah, désigne une ouverture à la marocaine envers le capital européen, l’auteur décrit dans cet article son déploiement et ses différentes phases depuis la fin de la marocanisation et l’engagement des politiques dites structurelles de réformes. Al infitah a induit un ensemble de règles, de comportements et d’attitudes dont la finalité est de faciliter aux entrepreneurs étrangers l’accès au marché.

Partager ce contenu