Quelle gouvernance pour une éducation de qualité au Maroc ?

Quelle gouvernance pour une éducation de qualité au Maroc ?

La gouvernance signifie une gestion transparente et responsable des ressources pour le fonctionnement effectif et efficace du système éducatif. Or, celui-ci demeure marqué par l’inefficacité. Le diagnostic et les propositions formulés dans ce papier sont le résultat du travail de recherche mené par le Cesem, centre de recherche de HEM, en partenariat avec la Banque mondiale.

Partager ce contenu

Gouvernance éducative : Quel cadre conceptuel pour quelle politique ?

Gouvernance éducative : Quel cadre conceptuel pour quelle politique ?

Quel est le cadre conceptuel qui sous-tend le mode de gestion de l’éducation pointé du doigt comme la source du mal qui ronge la gouvernance éducative au Maroc ? Selon les idéologies et les politiques visées, la gouvernance éducative est définie sous différents angles. La définition des concepts théoriques révèle les enjeux à la base des politiques publiques de l’État.

Partager ce contenu

Les politiques éducatives dans le monde : quels « modèles » de gouvernance ?

Les politiques éducatives dans le monde : quels « modèles » de gouvernance ?

La question de la gouvernance du système éducatif est posée en termes d’amélioration de son efficacité, de son efficience et de ses performances. Les enjeux induits par celle-ci ont suscité d’importants débats autour de l’impératif de concilier des logiques parfois contradictoires ou difficilement conciliables. « Gérer le système éducatif, c’est gérer la complexité. »

Partager ce contenu

Témoignage sur la décentralisation de l’école

Témoignage sur la décentralisation de l’école

Tijania fertat est une voix entièrement légitime pour parler de gouvernance. Elle vient de publier un livre inhabituel. Rares, en effet, les responsables et gestionnaires de notre système éducatif qui ont eu l’idée de rapporter leur expérience et leur témoignage au débat public. Le livre comporte un ensemble riche de données monographiques intéressantes sur l’académie de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër (RSZZ). C’est aussi le récit du parcours d’une femme, la première à être nommée à cette responsabilité en 2003 parmi les seize directeurs d’académie. Nous l’avons interrogée.Ci-dessous ses réponses en guise de témoignage.

Partager ce contenu