Lobbying, des quotas à la parité

Lobbying, des quotas à la parité

Trois fois moins présentes dans la vie active que les hommes (elles sont moins de 10% à occuper des postes à responsabilité), elles gagnent quatre fois moins que le «sexe fort». Puis, seules 44% des femmes savent lire et écrire contre 69% des hommes. Face à ces constats, les femmes veulent un combat pour la parité, qui ne soit pas simplement une question de genre, mais de genre de développement.

Partager ce contenu