Variations autour de la notion d’agilité
Télécharger PDF

Variations autour de la notion d’agilité

Depuis quelques années, les vocables « agile », « agilité », « organisation agile » ou encore « agilité organisationnelle » alimentent une rhétorique managériale bien établie et a priori bien comprise pas tous. Sur le terrain, lorsque l’on demande une définition claire et complète de la notion d’agilité, la réponse sonne comme une évidence, et est en même temps très floue. Pour caricaturer : « L’agilité, ben être agile quoi ! … L’agilité, c’est… c’est quoi déjà ? » / « Nous, on est agiles, on s’adapte, on est flexibles… » Oui, mais encore ? Cette Economia Research note n’a pas la prétention de déconstruire l’ensemble des concepts sous-jacents à l’objet (devenu récemment) scientifique ; de plus en plus de travaux académiques en attestent (entre autres auteurs : Badot, 1993 ; Barrand, 2012, 2016 ; Barzi, 2011 ; Charbonnier, 2006, 2011 ; Shonko, 2005 ; Christopher et Towell, 2000 ; Sqalli, 2013 ; Yusuf, 1999, 2002, 2007, 2015) ...

Article réservé aux membres

Ce contenu est disponible seulement pour les membre d’ECONOMIA.

Déjà abonné ?
Se connecter
Pas encore abonné ?
Créer un compte