SANADY, Dessine-moi la RSE

SANADY, Dessine-moi la RSE

Née d’une initiative interne au Groupe Delassus, la Fondation Sanady est devenue une véritable entreprise sociale, spécialisée dans le soutien scolaire. Portée par la force de sa vocation et son professionnalisme, elle affiche un parcours sans faute, à l’image d’un conte moderne et citoyen.

Dix-neuf heures. La petite école du douar a depuis longtemps fermé ses portes et le silence règne sur les champs. Pourtant, une lumière brille encore dans une salle de classe. À l’intérieur, quinze paires d’oreilles attentives et d’yeux amusés se sont volontairement rassemblées autour d’un professeur de soutien scolaire. Tous ces enfants ont un point commun : ils sont, pour la majorité, fils et filles d’ouvriers employés par des entreprises affiliées à la Fondation Sanady. Quant aux autres, ils sont sponsorisés par des bailleurs de fonds soutenant l’action de Sanady.

Une étincelle suffit

Enfants de familles modestes, souvent analphabètes, ils sont à la fois la relève de leurs aînés et l’avenir de la nation. Cependant, rares sont ceux qui parviendront à se détacher de leur milieu social d’origine. Les statistiques le rappellent : l’abandon scolaire est massif à la fin du primaire et seuls 13 % des jeunes entrés au premier cycle obtiennent leur baccalauréat l’année de leurs dix-huit ans*. En classe comme à la maison, ces enfants ne sont pas suffisamment écoutés, compris, guidés et stimulés pour être en mesure d’envisager un futur hors normes. La Fondation Sanady l’a bien compris. Au-delà du soutien scolaire qu’elle orchestre, son rôle est aussi d’accompagner l’épanouissement et la réflexion individuels pour faire germer de solides projets d’avenir chez ces jeunes.

Les premières classes sont formées en 2006 au sein d’une usine du Groupe Delassus. Le directeur d’établissement, confronté aux difficultés scolaires de ses enfants, sonde ses ouvrières sur le sujet. Il comprend que pour ces mères l’échec scolaire est un véritable drame qui compromet l’avenir familial. C’est donc dans les locaux de l’usine, avec l’aide d’un ami enseignant, que débutent les premières séances de soutien. La formule, encore balbutiante, séduit immédiatement le Président de Delassus qui propose d’étendre cette initiative aux autres usines du Groupe. Les employés volontaires se mobilisent, les mères reprennent espoir et l’engouement général est palpable. Porté par les premiers succès de ce nouvel engagement social, Kacem Bennani Smires transmet, presque malgré lui, son enthousiasme à d’autres dirigeants. Ensemble, ils décident de donner une nouvelle envergure à la démarche initiée par Delassus et unissent leurs efforts en créant des classes de soutien scolaire communes. Entité gestionnaire, la Fondation Sanady voit le jour en juillet 2009.

Un engagement sans faille

D’une cinquantaine d’enfants soutenus en 2006, ils sont aujourd’hui près de 3000 petits princes accompagnés par Sanady. Le choix des matières enseignées s’est porté sur le français, langue incontournable du monde professionnel, les mathématiques et les sciences. Leur volume horaire varie selon l’âge des enfants. Un soin tout particulier est apporté à la qualité de l’enseignement dispensé. Les professeurs, issus de l’Éducation nationale, sont encadrés par un responsable pédagogique ainsi que des superviseurs locaux et bénéficient de formations continues développées par Sanady. Ces programmes, véritables sources d’émulation pour les équipes, permettent de mettre en application des méthodes d’enseignement innovantes, où l’enfant occupe une place centrale : l’encadrant évalue régulièrement son niveau, lui porte une attention continue et libère son expression grâce à des techniques d’apprentissage toujours plus stimulantes.

Les partenariats conclus avec l’Éducation nationale permettent également à Sanady d’installer ses classes dans des écoles publiques, choisies pour leur proximité avec les lieux de vie des enfants. Les cours se déroulent le soir ou le dimanche matin et, en remerciement pour leur hospitalité, Sanady effectue quelques réhabilitations dans les écoles d’accueil. Ainsi, des portails et murs d’enceinte sont construits, des sanitaires agrandis ou encore des murs repeints, pour le bénéfice de tous.

Pour que son succès soit total, la Fondation doit aussi favoriser l’épanouissement personnel de ses jeunes. Elle coordonne ainsi toute une palette d’activités parascolaires (cours de théâtre, ateliers de vacances, excursion annuelle) afin d’éveiller les esprits et renforcer l’expression individuelle. Essentielle au succès scolaire et professionnel, l’orientation des lycéens fait aussi l’objet d’une démarche innovante imaginée par Sanady. Créant des ponts entre les entreprises affiliées et les élèves, la Fondation a déployé un système de « parrainage » où des cadres volontaires transmettent leur expérience. Et chaque année scolaire est désormais clôturée par une cérémonie de fin d’année, qui rassemble enfants, encadrants et mentors, et récompense les meilleures performances. Sanady peut ainsi être fière de ses jeunes, dont les taux de réussite sont respectivement de 96% en fin de primaire, 89,5% au collège et 75% au baccalauréat, dont 50% de mentions !

Un réseau vertueux

La Fondation Sanady est ainsi devenue en quatre ans une véritable entreprise sociale, spécialiste du soutien scolaire. Elle doit la qualité de ses performances, sa viabilité financière et sa croissance au développement de son réseau d’entreprises affiliées et bailleurs de fonds. C’est en effet grâce à leur adhésion volontariste que Sanady a pu rassembler suffisamment d’enfants pour ouvrir des classes de soutien du primaire au lycée dans quatre agglomérations (Agadir, Casablanca, Safi et Tanger) et plusieurs communes rurales, tout en constituant une équipe professionnelle et entreprenante de formateurs et encadrants.

Moyennant une somme forfaitaire pour chaque enfant inscrit ou sponsorisé par une entreprise, Sanady offre un service social de qualité, livré clé en main. La Fondation répond ainsi aux aspirations d’engagement citoyen instillées par la RSE au cœur des entreprises du Royaume. Sa vocation satisfait en effet aux critères fondamentaux d’une démarche socialement responsable puisqu’elle répond à un besoin réel, touche directement les entreprises et inscrit son action dans la pérennité.

Restée jusqu’à présent relativement absente des médias, Sanady a choisi de progresser lentement et discrètement pour développer un savoir-faire de qualité. L’année 2013 est ainsi consacrée à la consolidation de ses acquis. Bientôt, la Fondation sera fin prête pour accueillir de nouvelles recrues, entreprises engagées, désireuses de s’investir dans la RSE, et jeunes en quête d’horizons nouveaux, pour que brille toujours plus l’étoile du Maroc !

 

  • Sources : Haut Commissariat au Plan et UNICEF Maroc
  •  

Partager ce contenu