Télécharger PDF

Mieux gouverner l'école

Quinze ans après le lancement de la réforme éducative, malgré toutes les bonnes volontés affichées, les impulsions juridiques et les budgets alloués, l’École marocaine souffre toujours de différents maux (décrochage scolaire, discriminations sociales, inégalités des chances, défaillances et dysfonctionnements de gestion…) qui révèlent des problèmes de gouvernance.« Mieux gouverner l’École », voici le titre ambitieux de ce dossier Economia, né du projet de recherche portant le même nom mené conjointement par le Cesem, centre de recherche de HEM et la Banque mondiale. Ce dossier aspire, tout d’abord, à situer la gouvernance éducative dans le cadre de la gouvernance publique et à offrir un panorama des théories et modèles de ce type de gouvernance avant de faire le point à l’international sur les politiques de gouvernance éducative. Il engage, ensuite, la réflexion sur le diagnostic de la gouvernance éducative au Maroc à partir de l’évaluation de la réforme éducative lancée au début du troisième millénaire et présente de nouvelles perspectives de réforme. Les contributions proposent une autre vision pour une meilleure gouvernance éducative. Il est question de décentralisation, de régionalisation, de réinvention du système éducatif et de la gouvernance par l’établissement scolaire en tant qu’unité de base du système éducatif.Les auteurs abordent ensuite les différentes attentes et responsabilités des principales parties prenantes directement ou indirectement impliquées dans la gouvernance éducative de l’École et de l’Université au Maroc. Les articles traitent notamment des impératifs stratégiques et des contraintes des départements ministériels, de la place et des complémentarités du privé, de la place de l’enseignant dans les politiques publiques et du modèle collaboratif des parents d’élèves.Enfin, ce dossier propose une réflexion sur la responsabilité sociétale à travers l’analyse des questions liées à l’éthique à l’Université, aux valeurs transmises dans l’École publique marocaine et aux politiques d’alphabétisation des adultes. Le tout est couronné par un entretien avec le ministre de la tutelCoordination scientifique : Mohammed Adil El OuazzaniConseillé par : Azeddine AkesbiCoordination éditoriale :Bachir Znagui 

Partager ce contenu