Italie: au-delà du commerçant ambulant

Les Marocains exerçaient en Italie le commerce ambulant de puis des générations, au point que dans le sud de la Péninsule «le Marocain» incarnait la figure de l’ambulant étranger. Les études les plus récentes sur les profils et les secteurs montrent que le migrant marocain a pourtant évolué et diversifié activités et sources de revenus, avec un penchant marqué, tout de même, pour l’entrepreneuriat.

Entre intégration et chômage en Espagne

23% des Marocains en Espagne sont âgés de moins de 15 ans. En 2008, les données officielles stipulent que 89 718 Marocains sont nés en Espagne, ce qui représente donc 13,8% de la communauté marocaine. Mais aujourd’hui l’émigration marocaine est la première victime de la crise économique, 82 000 Marocains étaient sans emploi en 2008. La crise a touché des secteurs où ils s’étaient fait une place.

Entrepreneurs transnationaux

Des jeunes MRE mettent sur pied des projets dans l’animation culturelle et le tourisme au Maroc. Est-ce une tendance de retour? Si des MRE investissent dans le tourisme, l’enquête révèle surtout des entrepreneurs transnationaux, et une nouvelle sociologie des immigrés, où se distinguent; l’immigré classique, l’intermittent aux allers-retours incessants, et celui qui a fait le choix définitif du retour….

La vente en ligne sécurisée

Grâce à la mise en place d’une plate-forme technique, Maroc télécommerce, les Marocains peuvent, comme les consommateurs européens et américains, faire du shopping et régler achats et factures sur le net. Economia fait le point sur l’e-payement, ses avantages et ses risques et retrace le chemin compliqué d’un argent pas si virtuel. Le commerce électronique n’est plus une alternative, il est l’avenir.

Le e-commerce, une chance pour l'afrique ?

Le e-commerce est un domaine de l’économie qui, dans les pays développés, résiste plutôt mieux en ce temps de crise ; pourtant son développement reste très inégal selon les régions du monde. Au 31 mars 2009, on comptait en Afrique, environ 54 millions d’utilisateurs d’Internet, soit un taux de pénétration de 5,6%. Quel avenir pour ce produit des NTIC sur le continent ? Tour d’horizon de la situation.

Cyber maroc et nouveau management

Le Maroc affiche une volonté politique claire d’accompagner et d’encourager la numérisation de ses économies: La e-administration corrige les inégalités d’accès aux services publics .Pour faire le point sur le e-business il est nécessaire de tenir compte de ces mutations numériques de l’environnement économico-administratif de l’entreprise, et d’en apprécier l’impact sur les méthodes de management.

Abus, couas et réglages communaux

Depuis plusieurs années, les communes font l’objet de critiques ciblées à propos de leur gestion. Pour leur bien puisqu’il s’agit de passer à une décentralisation plus efficiente. Les diagnostics confirment que les communes gèrent mal leur potentiel fiscal : leur recouvrement est mauvais, et le manque à gagner permettrait, à lui seul, de financer des projets. La mutation, elle, reste encore incertaine.

Circuit et méandres de l'argent des communes

D’où les collectivités locales tirent-elles leurs ressources ? Comment renflouer la cagnotte pour doper le développement local ? Très peu d’études permettent de comprendre réellement d’où vient et ce que devient l’argent des communes. Entre la tutelle administrative contestée et les querelles entre communes, voici le trajet emprunté par le flux financier censé se déverser sur les communes.

H. Ferhat : une nuance entre histoire et théologie

Les historiens sont souvent accusés d’être trop prudents. Halima Ferhat est une Historienne, prolifique et discrète, rigoureuse et pudique ; elle milite depuis toujours pour une grande place de la culture. Dans cet entretien, nous revisitons avec elle l’histoire, sa place dans la société marocaine, celle de l’archive, de la mémoire et bien d’autres questions en lien avec le pouvoir et la violence.

Ressources humaines, désespérément

Dans un contexte international très fortement perturbé, les entreprises marocaines ne peuvent s’en sortir, que par la compétence de leur personnel. Se basant sur les chiffres de l’étude du cabinet DIORH, cet article analytique tente de dresser l’état des lieux de la gestion des ressources humaines (GRH) et définir le trajet à parcourir pour qu’au Maroc, celle-ci devienne un véritable levier de performance.

Pages