Image de l’islam dans les médias : Provocation ou liberté d’expression ?

Image de l’islam dans les médias : Provocation ou liberté d’expression ?

Jeudi, 23. juillet 2015 - 17:30

Lieu : Casablanca

L’islam est aujourd’hui la deuxième religion de France. Avec près de 4 millions de musulmans, l’Hexagone est devenu le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre d’adeptes. Pourtant, le récent sondage réalisé par l’Ifop sur la perception de l’islam par les Français révèle des chiffres alarmants: 43 % des Français considèrent que la présence d'une communauté musulmane en France est plutôt une "menace" pour l'identité du pays ; le même pourcentage  se prononce contre la construction de mosquées (39 % en 2010), et 63 % se disent contre le port  du foulard dans la rue (59 % en 2010).   Sans aucun conteste, cette perception est négative. Seuls 17% des sondés considèrent que la présence de musulmans est un facteur d’enrichissement  culturel. Qui est responsable de cet état des choses ? Aux côtés de nombreux acteurs sociaux et politiques, les médias jouent un rôle important dans la façon dont l’opinion publique perçoit l’islam et les musulmans. Pas une semaine ne s’écoule sans que l’islam ne soit au cœur de l’actualité. En l’espace de quelques années, il est devenu un des sujets majeurs de préoccupation faisant régulièrement la Une des journaux télévisés, la couverture des news magazines ou de celle des sites internet. On assiste à une véritable surenchère médiatique et politique. Seulement, c’est souvent de façon très négative que l’information est relayée et développée. La France compte la plus forte communauté de Marocains établis à l’étranger. Sur un total de plus de 4 millions de musulmans en France, plus d’un million sont d’origine marocaine. Par ailleurs, l’internationalisation des médias ou plus précisément de l’information rend tout sujet touchant à l’islam sensible et le déplace des pays européens, où l’information est diffusée, aux pays musulmans. Les caricatures de Charlie Hebdo sur le prophète Mohamed ont suscité des manifestations devant les consulats étrangers au Maroc et dans les pays musulmans. Les exemples sont encore nombreux.Le sujet nous interpelle certainement. Quelle est la part de responsabilité des médias dans cette mauvaise perception? Cette représentativité négative est-elle totalement et entièrement volontaire? Y a-t-il des lignes rouges et comment les identifier? Faut-il censurer ou laisser libre cours au journaliste dans l’exercice de sa fonction d’information de l’opinion publique? La transmission de l’information sur les sujets liés à l’islam est-elle objective ? Comment contrôler les dérapages médiatiques ?Quelle est la part de responsabilité des politiques? Quelle est celle de ces musulmans pointés du doigt ? Comment contrecarrer la stigmatisation des musulmans en France et en Europe ? Les musulmans ont-ils une marge de manœuvre? Que faire pour que leur image s’améliore?Les avis sont partagés et le débat ouvert.Pour débattre de ces questions, HEM organise, le jeudi 6 décembre 2012, une conférence débat sur «l’image de l’islam dans les médias : provocation ou liberté d’expression ? ».Les intervenants sont :* M. Pierre Baretti, rédacteur en chef à TF1, Grand Reporter* M. Jean-Baptiste Prédali, Journaliste, ex-directeur de l’information à LCP* M. Mustapha Tossa, rédacteur en chef à Radio Monte-Carlo Doualia, Groupe RFI* M. Abdellah Boussouf, Secrétaire Général CCME, ex-recteur de la Mosquée de StrasbourgModérateur : M.Kebir Mustapha Ammi, écrivain et essayiste. La conférence aura lieu à la salle de conférence de HEM, campus Casablanca, à 18h30.


Partager ce contenu