Visages de Casa

Visages de Casa

Auteur : Michel Peraldi, Mohamed Tozy

Casablanca pousse par le milieu, les classes moyennes, et «se targue d’être devenue une métropole avant d’être une cité», expliquent Michel Peraldi et Mohamed Tozy. Les deux chercheurs du Centre Marocain des Sciences Sociales de l’université de Aïn Chok présentent les travaux de ceux qui ont participé à l’atelier d’anthropologie urbaine, dont l’ambition était d’aborder la ville par les récits de ceux qui la font au quotidien, en la parcourant, y travaillant, y souffrant, et l’apprenant. Car le propre de la métropole est bien de ne pas livrer les codes de ses usages, énigmatique pour le chercheur autant que pour ses usagers, y vivre c’est la décoder, avec sa subjectivité et ses réseaux... Chaque texte illustre une facette de cette ville, creuset de tout le Maroc, porte de l’Occident et laboratoire. On y lit des portraits de lieux (le Café de France, la gare routière Wlad Ziane), on y suit des ménagères, des vendeurs de rue, des cadres et des écrivains publics. Célibataires et divorcées y racontent leur quotidien. Chaque article adopte sa méthode et son style : récit, analyse…Passionnant.

Par : Kenza Sefrioui


Partager ce contenu