Télécharger PDF

La RSE : mode, label et politique

La responsabilité sociale a toujours existé dans l’acte d’entreprendre. Toutefois, une évolution a fait de la RSE aujourd’hui une entité autrement plus développée. Dans ce dossier d’Economia, nous tentons une archéologie du concept. Il s’agit d’abord d’une esquisse étalée sur un demi-siècle décrivant les différentes générations de la responsabilité sociale (p. 7), puis d’une généalogie qui analyse les fondements et le contexte anglo-saxon où elle a pris forme (p.12). Le croisement de la généalogie avec la norme ISO 26000 spécifiquement dédiée à la RSE est crucial, puisque cette norme privée a la particularité de fixer des lignes directrices, pas des exigences de conformité (p. 16). Enfin, la notion de performance sociétale de l’entreprise permet de rendre encore plus concret la mise en musique de la RSE (p. 21).Pour illustrer le tout, il nous a semblé nécessaire de regarder de près les caractéristiques d’un modèle sud-européen de la petite entreprise sous le concept de l’encastrement (p. 26). Cette virée par la Méditerranée est une entrée en matière pour savoir ce qui se passe chez nous à ce sujet. La RSE en tant que domaine de préoccupation des entreprises marocaines se trouve ainsi auscultée à travers une série de papiers relatant tour à tour : une enquête de terrain sur 255 entreprises de la place (p. 31), une étude des modes de communication RSE pratiquées sur le terrain institutionnel, interne et externe (p. 35), un diagnostic comparatif entre expériences marocaines et françaises à travers l’analyse de quatre grands groupes publics et privés (p. 41), une étude de cas analysant l’expérience particulière du Groupe OCP, où la RSE a pris corps puis a connu un réel essor suite à l’explosion sociale en 2010-2011 (p. 46), un passage au crible de l'expérience RSE à partir du label de la CGEM (p. 52) , et enfin une immersion dans les engagements RSE de la fondation SANADY, qui encadre et appuie les enfants des ouvriers pour leur scolarité (p. 59).Le dossier s'achève sur un entretien avec Jean-Marie Peretti, grand spécialiste qui explique les exigences du label RSE, lesquelles semblent définir un projet politique de la RSE

Partager ce contenu