Télécharger PDF

Émergences et innovation

A travers l’histoire, les innovations ont souvent eu comme objectif l’homme, centre de tout. Aussi, pour que l’homme accepte l’innovation, cette dernière doit être sentie comme un moyen de progrès et d’amélioration des conditions de la vie humaine.

De nos jours, le perpétuel changement pousse l’innovation à désenchanter l’innovation. Les cycles de l’innovation sont de plus en plus courts. Le processus d’innovation, résultant de l’avancée scientifique et technologique d’une part, et des besoins exprimés par les populations d’autre part, peut déboucher sur une innovation à risque, quand elle est mesurable et prévisible, et sur une innovation incertaine et floue, quand sa portée dégrade les conditions de la vie humaine au profit d’un certain intérêt économique. Il est alors légitime de questionner le concept de l’innovation, eu égard à ses antécédents historiques et philosophiques, ses pratiques éthiques (ou non), son application dans des domaines divers (politique, enseignement, gestion des territoires), et ses implications socio-économiques. La capacité à porter le « nouveau » interpelle les paradigmes économiques, organisationnels et sociétaux, et doit être analysée dans le contexte où elle est amenée à se développer. Ce même « nouveau » se trouve déployé comme moyen de vendre, de survivre, de percer, de progresser, voire même de vaincre ; un déploiement à facettes multiples  et significatives, dont une lecture éclairante et critique s’impose.

À la lumière de ce qui précède, Economia se propose de réfléchir sur le concept de l’innovation et de questionner son utilité globale. Pour ce faire, des spécialistes, experts et chercheurs interviennent pour éclairer le lecteur sur les sources, les formes et les terrains de l’innovation.

Partager ce contenu