Le plan vu par les agriculteurs

Le plan vu par les agriculteurs

Cette enquête du Cesem auprès de 79 acteurs dans le secteur agricole indique que le Plan Maroc Vert est peu connu par les principaux concernés, et que l’agrégation, concept clé de la stratégie, ne semble pas changer la perception dominante. Pour réussir, ce plan devrait passer d’abord par un processus de vulgarisation, de persuasion et de mise en confiance de tous les acteurs du secteur agricole.
La classe moyenne conjugée au féminin

La classe moyenne conjugée au féminin

La classe moyenne n’a de sens que lorsque les femmes sont partie prenante dans la société, dans l’économie au moins– à défaut du politique. Grâce aux réponses de l’enquête, nous tentons de cerner les contours sociologiques et symboliques de la femme appartenant à cette classe. Constat : à parcours professionnel égal, il lui reste à combler le déficit en pouvoir et s’acquitter du prix de sa promotion.
Les migrants, une force économique ?

Les migrants, une force économique ?

Le questionnaire que nous avons élaboré, objet de cette étude, a été rempli sur le net par 754 migrants marocains. Majoritairement francophones, cultivés et intégrés économiquement, ils confirment qu’ils ne nourrissent aucun mythe du retour. Les migrants, eux, pratiquent allègrement le va-et-vient. Il s’agit d’une « creative class », potentiellement en mesure d’apporter dynamisme économique au Maroc.
Plus un sablier qu’une montgolfière

Plus un sablier qu’une montgolfière

Qui appartient à la classe moyenne?Partant d’indicateurs de comportement, de revenus et de consommation, on tentera de cerner les contours exigus de cette catégorie. Puisant dans le milieu des cadres moyens et des fonctionnaires, à revenu et statut égal, l’appartenance dépendra de la situation du conjoint, du nombre d’enfants, du poids des dépendances familiales, du lieu de résidence, et de rentes.
Le Meccano désarticulé du social

Le Meccano désarticulé du social

Les financements publics sont les principales sources de financement du social au Maroc. Pourtant, l’échec est patent. Pourquoi ? Dans cette étude, basée sur l’analyse quasi exhaustive des données, et des interviews avec responsables et experts, les logiques parcellaires de ce financement, et les raisons pour lesquelles nous vous invitons à découvrir la machine n’est pas huilée.
Associations et transit de l'argent social

Associations et transit de l'argent social

Dans cette étude, nous interrogeons des associatifs, membres et dirigeants, sur les comportements par rapport à la levée de fonds, la gestion financière en interne et la part allouée aux bénéficiaires. Les profils et attitudes en disent autant que les réponses et non-réponses. Le constat est l’émergence de structures, dédiées au social certes, mais peu organisées et peu professionnelles.
Le Marketing politique. Faible impact électoral

Le Marketing politique. Faible impact électoral

L’Etude menée entre mi-août et fin octobre sur le décalage entre le marketing politique et le terrain électoral lors des législatives 2007 a un triple dessein. Sonder les stratégies des acteurs (Ministère de l’Intérieur, 2007 Daba, partis politiques). Observer leurs comportements sur les lieux. Et interroger les électeurs après coup pour mesurer l’impact des campagnes. Le fossé observé est édifiant.
Derb Ghallef, le bazar de l'informel

Derb Ghallef, le bazar de l'informel

On parle parfois de « bazar » pour désigner le désordre et l’accumulation d’objets hétéroclites. La Jouteya de Derb Ghallef illustre bien ces deux caractéristiques. L’étude raconte l’historique de ce centre commercial, révèle aussi la capacité inégale de ses tenanciers à s’en sortir, voire à s’enrichir, et la nécessité d’y voir de près pour distinguer les frontières entre le formel et l’informel.(
Le plan Maroc vert, c’est quoi au juste ?

Le plan Maroc vert, c’est quoi au juste ?

Le plan vert n’est explicité nulle part. Excepté les diapositives fournies par le cabinet Mc Kinsey, aucun document officiel, même au sein du ministère de tutelle n’en détaille les tenants et les aboutissants….
Le territoire, comme issue à la crise ?

Le territoire, comme issue à la crise ?

Continuer à infantiliser les territoires en leur reniant le droit de créer de la cohérence entre les politiques sectorielles et les besoins locaux, en fait des handicapés, incapables de faire preuve d’anticipation.

Pages