La vente en ligne sécurisée

La vente en ligne sécurisée

Grâce à la mise en place d’une plate-forme technique, Maroc télécommerce, les Marocains peuvent, comme les consommateurs européens et américains, faire du shopping et régler achats et factures sur le net. Economia fait le point sur l’e-payement, ses avantages et ses risques et retrace le chemin compliqué d’un argent pas si virtuel. Le commerce électronique n’est plus une alternative, il est l’avenir.
Cyber maroc et nouveau management

Cyber maroc et nouveau management

Le Maroc affiche une volonté politique claire d’accompagner et d’encourager la numérisation de ses économies: La e-administration corrige les inégalités d’accès aux services publics .Pour faire le point sur le e-business il est nécessaire de tenir compte de ces mutations numériques de l’environnement économico-administratif de l’entreprise, et d’en apprécier l’impact sur les méthodes de management.

Abus, couas et réglages communaux

Depuis plusieurs années, les communes font l’objet de critiques ciblées à propos de leur gestion. Pour leur bien puisqu’il s’agit de passer à une décentralisation plus efficiente. Les diagnostics confirment que les communes gèrent mal leur potentiel fiscal : leur recouvrement est mauvais, et le manque à gagner permettrait, à lui seul, de financer des projets. La mutation, elle, reste encore incertaine.
Circuit et méandres de l'argent des communes

Circuit et méandres de l'argent des communes

D’où les collectivités locales tirent-elles leurs ressources ? Comment renflouer la cagnotte pour doper le développement local ? Très peu d’études permettent de comprendre réellement d’où vient et ce que devient l’argent des communes. Entre la tutelle administrative contestée et les querelles entre communes, voici le trajet emprunté par le flux financier censé se déverser sur les communes.
H. Ferhat : une nuance entre histoire et théologie

H. Ferhat : une nuance entre histoire et théologie

Les historiens sont souvent accusés d’être trop prudents. Halima Ferhat est une Historienne, prolifique et discrète, rigoureuse et pudique ; elle milite depuis toujours pour une grande place de la culture. Dans cet entretien, nous revisitons avec elle l’histoire, sa place dans la société marocaine, celle de l’archive, de la mémoire et bien d’autres questions en lien avec le pouvoir et la violence.
Ressources humaines, désespérément

Ressources humaines, désespérément

Dans un contexte international très fortement perturbé, les entreprises marocaines ne peuvent s’en sortir, que par la compétence de leur personnel. Se basant sur les chiffres de l’étude du cabinet DIORH, cet article analytique tente de dresser l’état des lieux de la gestion des ressources humaines (GRH) et définir le trajet à parcourir pour qu’au Maroc, celle-ci devienne un véritable levier de performance.
Classe mondialisée et ignorée

Classe mondialisée et ignorée

Comment appréhender les spécificités de la mobilité sociale et des identités sociales au Maroc à partir des tendances mondiales ? Comment saisir l’impact de la mobilité sociale sur la mobilisation politique? Ce sont les questions de la sociologue Shana Cohen ; auteur d’un ouvrage sur les classes moyennes au Maroc. Impliquée dans ce thème pour ses travaux sur la mobilité sociale et les changements mondiaux.
Et l’aménagement du rural ?

Et l’aménagement du rural ?

Le Schéma d’aménagement (SNAT) évalue à 1500 milliards de dirhams la mise à niveau territoriale. Les 2/3 de celui-ci sont dévolus à l’urbain, le tiers restant au rural. A travers cet entretien, un spécialiste de l’aménagement du rural et connaisseur du terrain nous éclaire sur les intervenants, les dysfonctionnements, et tous les aspects qui empêchent une gestion optimale de l’espace rural à ce jour.
A. Laroui : serons nous, un jour, réellement inventifs?

A. Laroui : serons nous, un jour, réellement inventifs?

«Pendant longtemps, j’ai présenté mes idées sous forme de questions-réponses», nous dit Abdallah Laroui. Aujourd’hui, il préfère le récit pour ne plus dérouter le lecteur de chez nous. Mais convié au jeu de questions-réponses, le plus rationaliste des penseurs marocains trouve du plaisir à stimuler la réflexion, sur sa méthode de travail, la tradition, l’école, l’Etat, le statut de l’intellectuel moderniste…
M. Cherkaoui : les décideurs sont dans le flou

M. Cherkaoui : les décideurs sont dans le flou

« Les sciences sociales vont un peu mieux. » . Avec rigueur et efficacité, le sociologue marocain, Mohamed Cherkaoui, analyse tour à tour les rapports de l’Etat avec les sciences sociales, le Sahara, le fondamentalisme, l’école… met le doigt sur erreurs et blocages, et bat en brèche bien des idées reçues. Propos percutants d’un chercheur de renommée internationale, aussi discret qu’exceptionnel.

Pages