Quelle coordination loin de l’exception marocaine ?

Quelle coordination loin de l’exception marocaine ?

La transition politique au Maroc n’a pas produit beaucoup d’idées en matière de réformes économiques. En attendant, le préalable à la cohérence d’ensemble des réformes économiques est celui de la correction des prix relatifs, le deuxième chantier concerne le déploiement des forces du marché pour une utilisation plus efficiente de la ressource humaine, le troisième est une restructuration des dépenses publiques

Partager ce contenu