L’etat, la terre et le Gaouri

L’etat, la terre et le Gaouri

Les litiges liés au foncier seraient une entrave majeure à l’investissement, notamment étranger. Les statuts existants ne permettent pas toujours une mobilisation des terres mais les voies de contournement existent. Ecrit dans le cadre d’un dossier sur la place de l’étranger dans l’économie marocaine, cet article aborde, à partir d’une connaissance fine du terrain, davantage les pratiques que les règles.

Partager ce contenu