Le journalisme et le règne de l’insignifiance

Le dernier roman de l’écrivain octogénaire, Milan Kundera, La fête de l’insignifiance (Ed. Gallimard, 2014), est un événement littéraire parce qu’il dépeint avec légèreté et sarcasme la subjectivité d’une époque. L’air du temps qu’il met à nu avec maestria se base sur la fatuité, le banal et l’anodin comme passe-temps favoris, face à l’effondrement des utopies.

Maroc: l’évolution du marché de l’information et des médias

Maroc: l’évolution du marché de l’information et des médias

L’un des traits de la situation marocaine en matière de connaissance des médias (classiques et nouveaux) est que la littérature sur le sujet est encore faible. Il existe peu d’études sur l’économie (entendue ici au sens large) des médias au Maroc, qu’il s’agisse des grandes tendances ou même des évolutions sectorielles. Quelques travaux de consultants ou de veille ont été publiés mais les recherches plus scientifiques sont rares. C’est pourquoi Economia a organisé une table ronde réunissant un ensemble d’experts et de professionnels marocains, de manière à apporter quelques éclairages sur le champ médiatique au Maroc en lien avec les tendances actuelles dans le monde, sans aucune prétention à l’exhaustivité bien évidemment.

Partager ce contenu

France/Etats-Unis, entre service public et marche

France/Etats-Unis, entre service public et marche

Les champs journalistiques français et américain représentent deux « types d’idéaux» démocratiques tout à fait opposés, et qui incarnent des traditions et des relations distinctes entre l’État et le marché2. Pour ces raisons, une comparaison franco-américaine peut nous aider à développer un modèle plus sophistiqué des caractéristiques variables selon les espaces publics.


Partager ce contenu