Entretien avec GILBERT ACHCAR : Impasse rentière du Monde arabe

Entretien avec GILBERT ACHCAR : Impasse rentière du Monde arabe

Selon Gilbert Achcar, la forme dominante de la rente étatique dans la région arabe est la rente minière. S’y ajoutent des rentes géographiques comme les droits de passage ou les rentes capitalistes des placements financiers et de portefeuille effectués à l’étranger. S’y ajoutent les financements extérieurs que reçoivent des États pour une fonction militaire ou des considérations sécuritaires. Toutes les économies de la région ne sont pas des économies rentières, mais tous les États de la région sont pratiquement des États rentiers. Il faut plutôt espérer qu’il puisse y avoir à moyen terme un changement démocratique positif dans l’ordre sociopolitique régional.

Partager ce contenu

Paradigme de l'Etat rentier dans la région mena

Paradigme de l'Etat rentier dans la région mena

Le concept de rente élaboré et mis en œuvre pour les pays de la région MENA allie une définition sommaire de la rente, comme revenu extérieur, à la théorie de l’État néo-patrimonial. Si la science politique emprunte largement à l’économie la notion de rente à travers la théorie de l’État rentier, l’économie elle-même n’y a recours que de manière modérée. Une remise en cause de cette théorie s’impose.

Partager ce contenu