Pourquoi allons-nous à la joutiya ?

Pourquoi allons-nous à la joutiya ?

L’étude menée par le CESEM, auprès de 940 consommateurs, de Derb Ghallef à Casablanca et de la Joutya de Rabat, entend analyser ce qui rend les lieux de vente informels plus attractifs pour les uns que pour les autres. Il s’avère que l’environnement social d’un lieu de vente reste incontestablement déterminant de son image. Puis, que les fidèles visiteurs de ces lieux sont des hommes célibataires.

Partager ce contenu

Chassez l'informel, il revient au galop

Chassez l'informel, il revient au galop

Pour interroger l’enchevêtrement entre le fonctionnement formel et l’informel, nous avons choisi d’étudier le fonctionnement de filières tout au long de la chaîne, observant comment s’établissent, dans différents types de circuits, relations commerciales, contrats et transactions. Les filières textile et informatique permettent de bien détailler les circuits et d’identifier les différents niveaux.

Partager ce contenu

Un souk entre le formel & l'informel

Un souk entre le formel & l'informel

Commercialisation à variables multiples, estimation fluctuante des prix, gestion de la concurrence interne et externe, oscillations entre fournisseurs formels et d’autres au noir, attitudes méfiantes vis-à-vis des impôts : dans ce volet économique de l’étude, le fonctionnement du marché de la jouteya de Derb Ghallef est disséqué, à la lumière des entretiens effectués.

Partager ce contenu