En quête d’une efficacité industrielle

En quête d’une efficacité industrielle

Le Maroc offre un cas d’école dans la façon avec laquelle l’action de coordination de l’État, à travers la politique industrielle, a été transformée dans le contexte de la libéralisation, afin de continuer à servir les objectifs de canalisation de la rente, du contrôle du secteur privé et de l’exercice du pouvoir. Les points d’entrée et d’influence de l’État n’ont pas beaucoup changé malgré l’émergence de nouveaux instruments.

Partager ce contenu