Le capital humain : des flux en mal de régulation ?

Le capital humain : des flux en mal de régulation ?

Le contrat-programme s’est fixé l’objectif de former et qualifier 61 000 personnes dans plus de 20 filières spécialisées à l’horizon 2015 : 800 managers, 1 500 ingénieurs et 12 950 techniciens spécialisés. Deux ans après sa signature, il est très difficile d’en évaluer les réalisations. Mais les actions engagées vont certainement aller dans le sens d’une amélioration de l’offre de formation existante.

Partager ce contenu