Des surliquidités à l'economie de la pierre

Des surliquidités à l'economie de la pierre

L’accélération de la croissance depuis 2001 ne constitue pas la preuve d’une bonne gestion. Elle est compatible avec une accumulation de déséquilibres notamment dans les domaines industriel, socio-territorial et financier.

Partager ce contenu