Smala & Co, crowdfunding en darija (2/2)

Pour ce deuxième billet à propos de Smala & Co, je vais chercher à répondre à la question qui me laissait perplexe au départ…

…Mais enfin comment ca marche ?

Le crowdfunding c’est finalement faire se rencontrer des porteurs de projets avec des contributeurs….et je dis bien contributeurs et non pas actionnaires ou financiers. Car une des différences fondamentales avec les levées de fonds traditionnelles est là. Le futur entrepreneur va lui-même mettre en ligne son projet sur la plateforme de Smala & Co et organiser sa collecte de fonds pour atteindre son objectif en fin de période. Ici on a adopté le « tout ou rien », soit la collecte est terminée et les fonds sont transférés sous 10 jours à l’entrepreneur, soit la collecte n a pas été souscrite à 100% et les promesses de contribution ne sont pas débitées.

Les expériences étrangères montrent que la contribution moyenne s’élève à 25 ou 30€, donc dans les premières rencontres, l’équipe de Smala & Co interpelle l’entrepreneur sur sa capacité à trouver dans son réseau le nombre de contributeurs nécessaires pour atteindre le montant de la collecte. « Si un entrepreneur veut 25,000€ alors qu’il a 30 amis sur Facebook, on va lui faire comprendre que ce n’est pas possible » explique l’un des fondateurs de la plateforme. L’objectif n’est pas nécessairement de financer un projet dans sa totalité mais plutôt de monter une collecte d’un montant raisonnable, qui va être un succès pour l’entrepreneur, et qui fera parler du projet. Toutes les actions de communication construites autour de la levée de fonds devront permettre de construire la notoriété du projet et de le mener au bout.

Cette démarche, et c’est là aussi que réside l’intérêt de ce projet, permet de rompre l’isolement du jeune entrepreneur. En effet, les projets sont discutés avec l’équipe de Smala & Co, sans ingérence, puis l’entrepreneur est accompagné dans la définition de ses besoins, dans la construction de sa campagne de levée de fonds, dans les actions de communication nécessaires…  « Notre intérêt est que les projets aboutissent, et que peu à peu la confiance envers le site se renforce, et que le nombre de contributeurs augmente » explique Arnaud, un des fondateurs.

Les contributeurs ne reçoivent pas de parts du capital en contrepartie de leur apport, mais plutôt un grand merci pour les contributions les plus modestes, mais aussi des invitations pour participer à des opérations en lien avec le projet (inauguration, vernissage, formation, démonstration….). Ces contreparties pourront être utilisées par les contributeurs eux mêmes ou par des résidents marocains désignés par eux. Là encore, ce choix stratégique, inhabituel dans ce secteur, permettra de renforcer les liens entre les marocains résidant à l’étranger et ceux vivant dans le Royaume.

Pour finir ce billet sur un air de vacances..

J’ai un coup de cœur pour un projet dont la collecte est actuellement en cours, alors je le partage. Il s agit de construire à Sidi Moumen à Casablanca un jardin pédagogique et communautaire sous un éco-dôme ! Pour en savoir plus aller voir le descriptif http://www.smalaandco.com/fr/projects/l-eco-doeme-du-jardin-ibn-al-awam.

 

Bonnes vacances et rendez-vous en septembre !

Partager ce contenu

Leave a comment

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.