Le Net au secours des demandeurs d’emploi

Depuis le début de ce blog consacré à l’emploi, les données n’ont  pas été suffisamment généreuses pour permettre une  ambiance réconfortante. Le domaine de l’emploi demeure en double état de crise chez nous et au niveau international ; les réponses sont partout insuffisantes. Doit-on se plier à cette fatalité ? Certes non,  partout existe heureusement une certaine détermination  qui défie cette donnée globale y compris au Maroc.

On y remarquera  dans la foulée le développement de types d’intermédiation hors des circuits conventionnels  des secteurs publics et  privés, dont l’émergence de réseaux d’assistance et de conseil fondés sur la solidarité et le bénévolat. Et dans cette tendance émergente ce sont les recettes des NTC qui sont les plus innovantes et où loge le plus d’espoir.

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux sont en train de s’imposer comme moyen d’intégration tant par les intervenants institutionnels que par les autres, surtout à l’égard des jeunes. Même à l’Anapec  la nouvelle stratégie 2013-2016 repose sur les services à distance à destination des jeunes à la recherche d'emploi.[i]

Internet est devenu aujourd'hui un outil de recrutement important au Maroc. Certains opérateurs ont osé y investir, on y trouve notamment«Rekrute.com», «AmalJob » , www.job-maroc.fr et bien d'autres tel que  http://www.emploi.ma/ 

C’est encore un début, mais dont l’effet tend à démocratiser le champ de l’emploi et offrir des opportunités nationales et transfrontalières meilleures aux demandeurs. Je me tourne dans cette réflexion vers un article de « Huffington Post » version  française, publié le 28 /10/2013 .Son intérêt vient du fait que les exemples qu’il propose sont susceptibles d’inspirer chez nous aussi. Il essaie d’agir sur la demande d’emploi  en traitant de l’adéquation des  profils  demandeurs à l’offre souvent insatisfaite. Le moyen utilisé pour ce faire repose sur l’internet ; l’auteur présent cinq recettes auxquelles il promet du succès.

  1. La première est  une application dénommée « Big Central »,  elle serait  la première application 100% mobile et 100% vidéo de recherche d'emploi en France ! Le recruteur publie une vidéo d'une minute dans laquelle il explique son offre d'emploi et le profil qu'il recherche. Et si l'annonce vidéo d'un recruteur intéresse un candidat, il ne reste plus qu'à lui répondre dans une vidéo d'une minute également. Des vidéos d'accompagnements réalisées par des coachs professionnels aideront les candidats à préparer leurs vidéos mais aussi leurs entretiens.
  2. La deuxième  initiative lancée  par  Monster  cible les jeunes diplômés qui n'ont pas encore trouvé de travail. Elle est dénommée   #recrutezmoi. Les  candidats sont invités à tweeter et/ou poster sur Facebook des messages utilisant le hashtag #recrutezmoi. Les participants bénéficieront d'un accompagnement personnalisé de la part des experts Monster qui leur proposeront des offres, mais aussi des conseils.
  3. La troisième initiative s’intitule «  Pote Emploi » , c’est un réseau de soutien lancé par des jeunes diplômés d’une école de commerce pour aider   les moins favorisés dans leurs démarches.
  4. La quatrième s’intitule Petits Jobs : Garde d'enfants, d'animaux, bricolage, cours particuliers, traduction de documents, repassage, ménage ou encore jardinage « Petits Jobs » fait figure de véritable sésame pour trouver des petits boulots dans sa région. La dernière formule ou initiative est un blog dénommé Jeune diplômé au chômage, On y trouve des conseils bien pratiques, la créatrice de ce blog partage depuis 2009 son expérience au quotidien, ainsi que celles de jeunes qui connaissent la même galère. Et c’est ce qu’elle fait avec succès semble-t- il.

Bref, n’est-il pas souhaitable que ces élans de solidarité opèrent également chez nous?

 


[i] Déclaration faite par M Hafid Kamal, patron de l’Anapec, le 29 octobre 2013 à Marrakech à la conférence internationale sur le thème «emploi des jeunes: cross canal, une stratégie gagnante»

 

Partager ce contenu

Leave a comment

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.